Retour à toutes les Actualités & Evènements
Actualités

Le Brand President de New Holland Agriculture présent à la première Conférence ministérielle Italie – Afrique

Mercredi 18 mai, Carlo Lambro, Brand President de New Holland Agriculture, a participé à titre d'intervenant, invité par le Ministre des Affaires étrangères italien, Paolo Gentiloni, à la première Conférence ministérielle Italie – Afrique, qui s'est tenue à la Villa Farnesina à Rome en présence des Ministres de 14 pays africains, et de nombreux représentants diplomatiques et d'organisations internationales.

​Dans son intervention, Carlo Lambro a commencé par souligner l'engagement de CNH Industrial, dont il est membre du Conseil exécutif (Group Executive Council), en faveur de la promotion du développement économique et de la durabilité environnementale au niveau mondial, et de l'Économie circulaire, un nouveau modèle industriel qui table sur la réduction de la consommation d'énergie, l'utilisation croissante de sources renouvelables, la gestion responsable des ressources naturelles, la réduction de la production de rebuts, déchets et émissions, et l'allongement de la vie utile des produits et composants.

C. Lambro a ensuite illustré les actions de New Holland en faveur du développement durable dans le domaine de l'agriculture et a parlé, en particulier, de la stratégie Clean Energy Leader, qui fête cette année dix ans d'activité et de succès, et promeut les carburants renouvelables, les systèmes de réduction d'émissions et une agriculture durable et de précision.

Le Brand President a ensuite donné quelques chiffres significatifs sur la présence de la marque en Afrique. Numéro un des constructeurs occidentaux, New Holland opère dans 34 pays africains, avec 24 distributeurs et 265 points de vente. Grâce notamment à cette présence nourrie, New Holland livre près de 5000 tracteurs par an et s'adjuge une part de marché appréciable au niveau continental.

Fidèle à sa nature de spécialiste, New Holland produit et distribue des tracteurs et des machines agricoles conçues pour les multiples exploitations agricoles africaines, c'est-à-dire capables de résister à des conditions climatiques souvent extrêmes, simples et intuitifs à utiliser, efficaces sur le plan de la consommation, peu polluants et à haute productivité. Ces engins permettent de mettre en œuvre une mécanisation agricole ciblée, qui défend le sol cultivé, augmente les rendements, utilise au mieux les ressources disponibles et diminue considérablement le gaspillage. Pour le développement de ces produits, New Holland a investi au cours des trois dernières années plus de 50 millions de dollars, ce qui lui a permis de réaliser, par exemple, le nouveau tracteur TT4, une machine robuste et très polyvalente, riche de caractéristiques pensées pour augmenter la productivité, simple et fiable, qui se distingue par un coût de fonctionnement contenu et un prix très intéressant.

C. Lambro a ensuite rappelé comment un des points forts de la marque en Afrique était la formation continue et a cité une série de projets en cours au Kenya, en Ouganda, en Algérie, au Maroc, au Soudan et en Afrique-du-Sud, liés à la formation du personnel des concessionnaires et des opérateurs de machines agricoles, ou encore à la réalisation de centres d'assemblage sur place.

Il y a en Afrique 46 tracteurs au travail tous les 100 kilomètres carrés de surfaces cultivables contre 653 en moyenne en Europe. La surface moyenne des exploitations agricoles est de 1,3 hectares contre 14,7 en Europe, 50,7 en Amérique Latine et 186 hectares en Amérique du Nord. Les chiffres clés de l'agriculture africaine avancés par C. Lambro soulignent l'urgence absolue, d'une part, d'augmenter la mécanisation et, d'autre part, d'individualiser une forme qui permette de regrouper les petits producteurs pour les faire sortir définitivement de l'agriculture familiale autarcique de subsistance.

C. Lambro a conclu en citant une série d'interventions à caractère social, dont l'objectif est d'augmenter la productivité agricole dans les différentes régions du continent africain. La dernière en date de ces initiatives verra New Holland et CNH Industrial, dans le cadre d'un accord de coopération signé récemment avec la FAO, soutenir ensemble pendant trois ans un projet de gestion durable de l'eau dans le Gouvernorat de Kabylie en Tunisie, qui prévoit la construction et la remise en service des systèmes traditionnels de récolte des eaux, la réalisation de potagers pour les familles, l'amélioration de l'activité pastorale et la création, d'une part, de vergers et, de l'autre, de nouvelles zones boisées. ​​

« La mécanisation de l’agriculture africaine est un des grands défis de notre époque. Le remporter signifie garantir, d'une part, l'autosuffisance alimentaire et, d'autre part, du travail, la paix et le développement à des millions de personnes et aux générations à venir », a déclaré C. Lambro à la fin de la conférence, avant de conclure : « Grâce à notre présence solide en Afrique, aux ramifications de notre réseau, à la spécialisation de nos machines et aux excellentes relations que nous avons bâties dans le temps avec les populations africaines, nous avons chez New Holland la capacité et la volonté inébranlable de contribuer de manière décisive à faire de l'agriculture africaine, et ce, dans un futur proche, un modèle de productivité et de développement durable ».



Retour à toutes les Actualités & Evènements
Réseaux sociaux

Trouvez un concessionnaire

Search Now

Vous êtes à


Restons en contact



New Holland Agriculture © 2016
retour en haut de page